Frédéric Boyenga-Bofala
Conférence  sur la Sécurité, la Défense, la Paix et la Coopération  Régionale

Chapitre 1:

La convocation d'une Conférence Intergouvernementale sur la Sécurité, la Défense, la Paix et la Coopération Régionale

L'institution et la sauvegarde, sur l'ensemble de la Sous-Région, de sociétés démocratiques libres de toute forme de coercition ou d'intimidation sont pour nous une préoccupation directe et bien réelle, comme elles le sont pour tous les autres Etats de la Région. Le meilleur moyen de préserver notre sécurité commune serait de conclure un Pacte de Stabilité sur la Sécurité et la Défense, de développer un réseau de relations et d'institutions liées, formant une architecture globale. Je solliciterai le concours de l'Angola, du Congo Brazzaville, du Gabon, du Rwanda, du Burundi, de l'Ouganda, de la République centrafricaine, du Tchad, du Cameroun, du Soudan du Sud, de la Tanzanie, de la Zambie, de la Guinée Equatoriale et du Congo Zaïre en coopération avec l'Afrique du sud pour la promotion de la Stabilité et de la Paix dans la Région des Grands lacs et de l'Afrique centrale par un engagement commun en faveur de la fin de l'ère de division et d'affrontement qui a duré plus d'une décennie dans notre sous région. Je solliciterai leur engagement pour la naissance d'une nouvelle ère dans la coexistence régionale impliquant l'amélioration des relations existantes et l'établissement de nouvelles relations de partenariat. Cette évolution doit faire partie d'un processus continu de coopération dans l'édification des structures d'un espace régional de l'Afrique centrale et des Grands lacs plus uni. Ce nouveau modus vivendi représente une contribution majeure à notre objectif commun d'instauration de la sécurité et de la stabilité dans notre espace géographique commun. Dans cette optique, je réitérerai la proposition que notre parti l'UNIR MN avait faite à la Communauté internationale dans son Agenda 2002 pour la paix, en demandant au Secrétaire général de l'ONU, à l'Union Africaine en accord avec de l'Afrique Centrale, les Etats des Grands lacs, du Soudan du Sud et de l'Afrique du Sud de faciliter la convocation rapide d'une Conférence intergouvernementale crédible, réunissant les Chefs d'Etat et de gouvernement de la Région sur la Sécurité, la Défense, la Paix et la Coopération.

J'estime que les représentants des gouvernements des Etats de la Région auront là l'occasion pour examiner les moyens de développer l'identité régionale dans le domaine de la Sécurité et de la Défense.

Les mandats assignés à la Conférence intergouvernementale sont l'adoption du Pacte de Stabilité Régionale et la mise en place d'une Organisation de Sécurité et de Défense Mutuelle. Ce Pacte de stabilité est appelé à régler le problème de la sécurité et de la défense, des minorités et à renforcer l'inviolabilité des frontières.