Frédéric Boyenga-Bofala
De la fin de la crise des Grands Lacs

Combattre, tuer, mourir : il faut en finir

Bientôt l'éclat du jour chassera les ténèbres, la grande lumière commencera à paraître dans la Région des Grands lacs et mettra fin à  la crise, et les peuples de la République démocratique du Congo, du Rwanda, de l'Ouganda et du Burundi scelleront une nouvelle alliance intime qui les engagera sur le chemin de l'espérance.

 « C'est pour cet idéal que je suis prêt à mourir  »1,
en hommage à MADIBA Nelson MANDELA

Veni, vidi, vici, MADIBA Nelson MANDELA, au-delà de l'humanité sans mystère, là où voguent les âmes de ceux dont le passage sur Terre a été marqué, le dira aussi. Parce que, tête haute, coeur décidé, il a réussi à affronter et à surmonter les barrières qui avaient surgi sur son chemin pour enfin réussir la réconciliation des hommes. Que son exemple nous éclaire le chemin. « Le destin soutient celui qui l'accepte et défavorise celui qui le refuse »2.

Tu as su transformer la fatalité en destin. Paix à toi MADIBA.

↑ HAUT DE PAGE

1 Discours prononcé lors de son procès pour la défense de ses actions et de ses objectifs, le 20 avril 1964.
2 Sénèque, Lettres à Lucilius.