Frédéric Boyenga-Bofala
De la fin de la crise des Grands Lacs

La fin de l'opération

La fin de l'opération doit se concrétiser par la signature d'un Accord solennel sur la fin de la crise des Grands Lacs précédé par la conclusion d'un Traité de paix et d'amitié entre la République démocratique du Congo, le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi ainsi que la signature du Pacte des Grands Lacs de renonciation à  la guerre comme instrument de politique nationale et la mise en place du Siège permanent de la Mission des Nations Unies pour les Grands Lacs à  Goma, épicentre de la crise.

1
La négociation et la conclusion d'un Traité de paix et
d'amitié entre la RDC, le Rwanda, l'Ouganda et le
Burundi, sous l'égide de l'ONU et avec le concours de
l'UA, de la SADC, de la CEEAC et de l'UE

  A l'issue du conflit, notre objectif est qu'il s'instaure un partenariat constructif entre les Etats des Grands Lacs. J'invite l'Organisation des Nations Unies à  organiser sur la base d'une résolution du Conseil de sécurité, avec le concours de l'Union africaine, la SADC, la CEEAC et l'Union européenne, une Conférence internationale sur la paix, la sécurité, la réconciliation, la démocratie et le développement dans la région des Grands Lacs qui déboucherait, entre autres choses, sur la relance du processus d'intégration des Grands Lacs. Nous invitons ces Organisations à  intervenir de manière vigoureuse dans le processus de rétablissement et de maintien de la paix dans la région, d'user de toute leur influence pour obtenir la conclusion d'un accord de paix négocié qui soit équitable pour toutes les Parties, et qui impose le respect de l'intégrité territoriale ainsi que de la souveraineté nationale de la RDC, du Rwanda et de l'Ouganda. Cette Conférence doit faire partie des dispositions de la Résolution que nous sollicitons pour le rétablissement et la préservation de la paix dans la région des Grands Lacs.

La signature de ce traité de paix représentera une contribution majeure à  l'objectif commun de renforcement de la sécurité et de la stabilité dans la région des Grands Lacs et en Afrique centrale en général. Cette évolution doit faire partie d'un processus continu de coopération dans l'édification des structures d'une sous-région plus unie.

Le contenu de ce traité de paix sera simple. Les Etats doivent affirmer la fin de l'ère de division et d'affrontement qui a duré plus d'une décennie et s'engager à  l'amélioration de leurs relations.

Ils prendront l'engagement commun en faveur de la démocratie pluraliste, de l'état de droit et des droits de l'homme, qui sont essentiels à  une sécurité durable dans la sous-région.

Ils déclareront solennellement qu'au début d'une nouvelle ère dans leurs relations, ils ne sont plus ni ennemis ni adversaires, établiront de nouvelles relations de partenariat et s'offrent mutuellement leur amitié.

Ils affirmeront leur obligation et leur engagement à  s'abstenir de recourir à  la menace ou à  l'emploi de la force contre l'intégrité territoriale ou l'indépendance politique d'un Etat, de tenter de modifier des frontières existantes, et d'agir de toute autre manière contraire aux buts ou aux principes de ce traité de paix. Aucune de leurs armes ne sera jamais utilisée, sauf en cas de légitime défense ou d'une autre manière conforme à  la Charte des Nations Unies.

Ils devront reconnaître que la sécurité est indivisible, et que la sécurité de chacun de leurs pays est indissociablement liée à  la sécurité de tous les Etats de la sous-région.

Ils s'engageront à  ne maintenir que les potentiels militaires nécessaires pour prévenir la guerre et assurer une défense efficace. Ils tiendront compte du lien entre les capacités et les doctrines militaires.

Ils prendront l'engagement d‘oeuvrer pour l'intensification des contacts politiques et militaires entre eux, afin de favoriser la compréhension et la confiance mutuelles.

Ils prendront l'engagement de contribuer à  la conclusion des accords de limitation des armements et de désarmement, qui renforcent la sécurité et la stabilité dans la région des Grands Lacs.

DANS cette RUBRIQUE

↑ HAUT DE PAGE